9⃣ Tirer à boulets rouges

Les fours à rougir les boulets ou fours à boulets rouges sont des éléments complémentaires très courant sur les défenses côtières comme les batteries d’artillerie ou les forts, principalement au cours des XVIIIe et XIXe siècles.
Si ce type de structure est connue dès le dernier quart du XVIIe siècle son essor sera beaucoup plus tardif. En effet, c’est à la suite de la dénonciation par l’Angleterre du traité d’Amiens en 1803 que la France renforce drastiquement ses défenses côtières et que la construction de fours à boulets rouges s’accélère
La finalité de ce système est de pouvoir rapidement faire rougir au feu les boulets en fonte de fer, à proximité des canons (quelques mètres seulement des batteries afin d’éviter le refroidissement des boulets), de les transporter à l’aide de pinces spécifiques et les introduire par la bouche dans les pièces d’artillerie sans mettre le feu à la poudre noire présente dans la culasse des armes. L’objectif de ce type de manipulation étant de pouvoir incendier les navires ennemis (voiles et ponts en bois) d’où l’origine de l’expression « Tirer à boulets rouges ».
Ces éléments associés aux défenses côtières disparaissent à partir des années 1840.
Très peu d’exemplaires sont encore conservés en France métropolitaine. Si le Fort Saint-Louis devait compter plusieurs structures de ce type, une seule est aujourd’hui connue et visible. Un autre four à boulets est également connu sur la batterie basse du fort de l’îlet à Ramiers, sur la face sud de la baie de Fort-de-France.

Texte : Alexandre COULAUD, Inrap

 

📸 © Forces armées aux Antilles,  Stéphanie Saussereau

Objet de fouilles préventives en 2020, l’étape suivante accueillera un bâtiment flambant neuf en 2022…

IMMORTALISEZ CETTE ETAPE EN PHOTO !

vos expériences en #coeurdemartinique sur notre page Facebook 

📸 Publiez vos plus belles photos et vos plus beaux moments passés dans la citadelle avec les hashtags #fortsaintlouis #coeurdemartinique
🖍 Laissez nous vos commentaires
❤️ Abonnez-vous

Carine Trieste

carine.trieste@tourisme-centre.fr