1⃣2⃣ Pavillon Aycard : Le logement du Gouverneur

📸 © Forces armées aux Antilles,  Stéphanie Saussereau
Ce pavillon porte le nom d’un capitaine de navire qui coula deux de ses bateaux chargés de vivres en juillet 1674 pour fermer la baie du Carénage à trois navires hollandais.
Cette action héroïque a été décisive dans le sauvetage de la ville face à l’attaque de l’amiral De Ruyter. Le Capitaine Aycard en sera largement remercié.
Le pavillon défend l’entrée du fort avec un canon positionné dans l’alignement du Boulevard de Baas, situé en contrebas.
Sa construction initiale date de la fin des années 1680. Il fait office de logement au Gouveneur. C’est le seul lieu qui trouve grâce aux yeux du Père Labat lors de sa visite des lieux. Tout le reste étant jugé inconfortable.
Au 18ème siècle, le bâtiment sert alors de corps de garde (salle des gardes). Il abrite ensuite une prison puis sert de salle des artificiers à partir de 1846.
A l’étage, un canon est disposé sur un affût de bois reconstitué. On peut également y voir une collection de boulets en fonte récupérés autour du Fort, en mer ou à terre.

A noter: Le niveau crénelé du Pavillon Aycard constitue une batterie destinée à sa défense. Sa rampe d’accès est, elle protégée par des meurtrières tout du long.

Le Pavillon Aycard est situé à un carrefour entre deux fronts et fait le lien avec le bastion Royal.

IMMORTALISEZ CETTE ETAPE EN PHOTO !

vos expériences en #coeurdemartinique sur notre page Facebook 

📸 Publiez vos plus belles photos et vos plus beaux moments passés dans la citadelle avec les hashtags #fortsaintlouis #coeurdemartinique
🖍 Laissez nous vos commentaires
❤️ Abonnez-vous

Carine Trieste

carine.trieste@tourisme-centre.fr