7⃣ « Cavalier » : « Comme un homme à 🐴 »…

📸 © Forces armées aux Antilles,  Stéphanie Saussereau

Le bastion XIII où se dresse le pavillon (syn. : drapeau) français, culmine à 40 mètres de haut. Sa construction débute en 1746.

Le terme « Cavalier » désigne ici, un ouvrage technique en surplomb et à cheval sur la roche. La réalisation est dite « comme un homme à cheval », en parfaite adaptation de la morphologie de la roche naturelle et du terrain.
On peut y voir les bases en béton de 2 canons de 75 anti-aériens installés pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Depuis le bastion XIII, une vue imprenable se découvre sur les fortifications construites en complément du système défensif global de la ville de Fort Royal et de sa baie :

  • Fort Bourbon (aujourd’hui Fort Desaix),
  • Fort Tartenson,
  • Les batteries basses de la pointe des Nègres et de la pointe des Sables,
  • Les fortifications de la pointe du bout et de l’îlet à Ramiers

Le centre-ville de fort de France et ses abords immédiats sont également visibles.
On distingue plusieurs sites emblématiques tels que la Cathédrale Saint-Louis, la Bibliothèque Schoelcher, le Grand Marché, la Place de la Savane, la Tour Lumina Sophie, la Fontaine Gueydon et en surplomb, le site du Fort Tartenson.

A noter : Dès 1681, les  travaux  du  Fort  sont  suffisamment  avancés  pour  que  le  pavillon  Royal  soit transféré  de  Saint  Pierre  à  Fort  Royal  sur  ordre  du  Comte  de  Blénac.
Ce dernier est favorable au site du Fort Royal protégé par sa baie en « cul de sac ».

Dans le prolongement du Cavalier, du long du sommet de la troisième enceinte : le « Grand Cavalier » et sa batterie vous placent au sommet de la ville.

IMMORTALISEZ CETTE ETAPE EN PHOTO !

vos expériences en #coeurdemartinique sur notre page Facebook 

📸 Publiez vos plus belles photos et vos plus beaux moments passés dans la citadelle avec les hashtags #fortsaintlouis #coeurdemartinique
🖍 Laissez nous vos commentaires
❤️ Abonnez-vous

Carine Trieste

carine.trieste@tourisme-centre.fr