Datant du début du XXème siècle, la Tour du Jubilé est composée de roches volcaniques et de briques.

D’après de nombreux témoignages, ces vestiges servaient de support à une croix, lors d’un jubilé de l’Eglise catholique. Malheureusement, elle aurait été emportée par le cyclone de 1903 qui a dévasté la Martinique. La croix serait donc replacée à l’entrée du bourg par la suite (La Croix Mission).

D’autres sources orales y voient un élément de l’ancienne église. D’aucuns affirment qu’il s’agirait de la cheminée de l’ancienne distillerie jadis implantée sur le site.